SCENES FROM A MARRIAGE

Amour & déchirement

EN DEUX MOTS : De l’Israélien Hagai Levi on se souviendra de la belle série romantique The Affair sur Showtime, qui malgré un concept étirée dévoile de beaux moments dramatique sur le couple, le mariage, l’amour. Cette fois le réalisateur et scénariste s’attaque à un classique Suédois de 1973, d’Ingmar Bergman, celui qui aurait inventé le concept de la ‘’mini-série’’ avec scènes de la vie conjugale (en v.f.).

Un remake des temps moderne, sur HBO, en 5 épisodes d’une heure avec à sa tête un duo de cinéma exquis (Jessica Chastain & Oscar Isaac – également producteurs exécutifs sur le show) qui s’était déjà donner la réplique dans l’excellent A Most Violent Year en 2014.

La nouveauté étant rare cette année sur la chaîne américaine, chaque série est un événement, surtout avec une fiche technique comme celle-ci. Romance & drame sont au cœur d’un récit en (quasi) huis-clos dans une belle maison de banlieue, tandis que le couple et le mariage de Marianne & Jonathan nous est décortiqué dans des moments clés.

Divisé en 5 Actes, le 1er est un prémice en plusieurs temps qui reflète l’équilibre d’un mariage de plus de 10 ans. En tout temps Scenes From A Marriage prouve sa modernité en présentant les bases solides de ses personnages, qui définissent de façon logique leurs réactions aux différentes crises qu’ils subiront. Jonathan est issu d’un milieu Juif orthodoxe conservateur et Marianne demeure son 1er amour. Elle, belle femme indépendante à fui des relations abusives et à réussi sa carrière professionnelle. C’est donc lui, universitaire, qui s’implique plus dans le ménage et la garde de leur jeune fille tandis que Mira multiplie les déplacements.

La fin de son 1er épisode pose le doigt sur un sujet sensible majeur lorsque Mira décide d’avorter, enceinte à 40 ans, alors que Jonathan aurait désiré garder l’enfant.

Pourtant l’Acte II précipite la série sur autre chose, de réellement déchirant tant il apparaît réaliste et se déroule en temps réel lorsque Mira annonce à Jonathan qu’elle part 3 mois en Israël après être tombée amoureuse d’un homme. La série prouve toute sa force dans cette longue scène de presque 1h se déroulant du soir jusqu’au petit matin. Elle le fait grâce à l’implication émotionnelle de ses deux têtes d’affiches – monumental et touchant de vérité. Séparés par différentes ellipses temporelles (de plusieurs mois à une année entière) la suite des Actes présente des moments charnière de leur séparation.

Ainsi, l’Acte III demeure tout aussi fort que le précèdent dans la sensibilité de Jonathan qui tente de se reconstruire psychologiquement tout en étant un père aimant. Mira face à lui, s’avère vidée et irrationnelle par rapport à ses sentiments. Vient alors le moment de quitter leur ancien foyer (et l’élément central du récit), dans un 4ème Acte placé sous le signe de l’amertume, tandis que Mira repousse désespérément la signature du divorce.

Enfin, l’Acte V ‘’ En pleine nuit, dans une maison obscure, sans fanfare quelque part sur terre…’’ est une conclusion presque trop douce mais qui fonctionne après coup pour un élément précis de son récit : sa logique. 4 ans après leur séparation Mira & Jonathan s’aime encore et se voit en secret. Dans leur ancienne maison, que Jonathan à louer pour la nuit.

Sur 50 minutes, dont 10 se passant à l’extérieur avant que les 2 amants se retrouvent, Scenes From A Marriage délivre un épilogue sans fanfare pour reprendre son titre, après les événements précédents, traumatisant pour le couple. Maintenant est venu le temps de guérir, de vivre, même dans l’imperfection. Une belle façon de conclure donc.


MA NOTE : 16.5/20

CREATEUR: Hagai Levi

AVEC: Jessica Chastain & Oscar Isaac,

mais aussi : Nicole Beharie, Corey Stoll, Michael Aloni, Tovah Feldshuh, Maury Ginsberg (…)

EPISODES : 5  / Durée : 58mn    ANNEE DE DIFFUSION : 2021

GENRE : Drame, Romance    CHAINE DE DIFFUSION : HBO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *